Revenir à Le Bagad

Présentation

Le bagad de Tullins, Grenoble ou simplement de l’Isère

Le Bagad Menez Gwenn (« Bagad des Montagnes Blanches » en Breton) a été créé en 2006 et regroupe des musiciens  venant des quatre coins du Dauphiné.

Basé à Tullins (Isère, Dauphiné) à 25 kms de Grenoble, les membres du bagad partagent une même passion :  les musiques celtiques. Chaque année, des prestations publiques (sur scène et/ou défilés) en Isère, en Dauphiné et au delà, permettent de faire entendre des sonorités originales à un public rarement indifférent. Composé d’une douzaine de musiciens, répartis dans les 3 pupitres (cornemuse*, bombarde**, percussions***), le bagad accueille chaleureusement toutes les personnes intéressées (débutants ou confirmés, adultes et enfants) désireuses de rejoindre un groupe sympa, qui sait conjuguer rigueur musicale et plaisir d’être ensemble. (Cours et répétitions le samedi après-midi)

 

* La cornemuse est un instrument de musique constitué d’une poche, servant de réservoir d’air, à laquelle sont fixés des tuyaux à anches. (En Bretagne, la cornemuse s’appelle un « biniou« .) .

La poche, ou sac, est un réservoir étanche (sac en peau animale ou en Gore-tex soit encore la combinaison du cuir extérieur et gore-tex intérieur) dans lequel de l’air est insufflé par la bouche de l’instrumentiste (le sonneur). L’air contenu dans le réservoir s’échappe ensuite de manière continue vers les tuyaux de bois (ébène ou fruitier)  formés de segments emboîtés dont l’extrémité interne possède une anche simple  qui produit le son (un tuyau dépourvu de trou de jeu s’appelle « bourdon« , et il donne une note continue). Le « chanter » (ou « levriad« ) est un tuyau percé de trous de jeu qui sont fermés ou ouverts par les doigts, afin de produire la mélodie.

** La bombarde est un instrument de musique à vent utilisant une anche double et appartenant à la famille des hautbois.

Aujourd’hui très caractéristiques de la musique celtique, les bombardes étaient pourtant utilisées dans plusieurs régions d’Europe dès les XIIè-XIIIè siècles, dans de nombreux orchestres et sur des registres allant du grave à l’aigu (soprano).

En breton l’instrument s’appelle ar vombard ou an talabard. Un joueur de bombarde s’appelle un talabarder.

*** La batterie assure le soutien rythmique de la formation de bagad.

 

Le pupitre batterie est composé de trois instruments principaux :

    • la caisse claire, instrument central de la batterie, qui se marie à merveille avec le timbre de la cornemuse
    • le tambour ténor, au son feutré, qui enrichit à la fois le volume sonore de la batterie et la ligne rythmique
    • la grosse caisse, ou basse, qui assure la cohésion de l’ensemble

La caisse claire écossaise, originaire des pipe-bands (ensemble instrumental composé de cornemuses et batterie), surprend par la complexité de sa technique, la vitesse d’exécution, la subtilité des nuances, et sa sonorité unique résultant de la présence de fils métalliques sous la peau de frappe et la peau de résonance.